14 décembre 2007

Etape 2 : il me faut l'annoncer

("Au revoir, au revoir, Présideeent !")


Une fois le dossier de demande de Visa envoyé, j'ai estimé que mon départ était officiel. Je pouvais enfin en parler :
1) à ma famille,
2) à mes amis,
3) à mes patrons et collègues,
4) à mes lecteurs bien aimés.

Les parents ont ri jaune : il faut dire que ma petite soeur leur a déjà fait le coup. Je pense qu'au fond ils sont surtout surpris, étonnés que je souhaite quitter ma petite vie bien confortable, plutôt que inquiets. T'en fais pas môman, ton fils va gérer ça comme un chef. J'y ai beaucoup réfléchi, et je sais ce que je fais. Ma frangine, forcément, saute de joie pour moi.

Mes amis ont réagi de façon quasi-unanime. Genre "ouais, cool, ça nous fait un pied-à-terre, quand c'est qu'on peut venir te voir ?". Voilà, ça c'est des amis. Plus sérieusement, certains ont fait un peu la tête, mais ce sont les plus proches de moi et ainsi les plus à même de comprendre pourquoi j'en ai tant besoin. Je vais rater plusieurs anniversaires importants (c'est l'année des 30 ans pour une bonne partie d'entre nous), je rate un mariage, et l'évolution de ma filleule... sans compter la vie quotidienne de tous ces gens qui vont continuer à vivre sans moi. Mais on ne peut pas tout avoir, pas vrai ?

Mes patrons ont été unanimes aussi : "Stéphane, vous avez bien raison !". Ma foi, ça en serait presque vexant (rire). Mais la plupart ont déjà pas mal voyagé, et ils comprennent très bien pourquoi je le fais et ce que j'ai à y gagner.

Enfin, toi, ami lecteur, je suis certain que tu me feras plaisir en pleurant un coup sur "Blanc comme neige" que je suis dans l'obligation d'arrêter. Ce blog-ci sera certainement approvisionné de façon moins régulière, et surtout moins "sérieuse". Mais au moins, c'est de la vrai vie. Du "blog réalité", en quelque sorte. Et puis tu sais très bien que ça va être une chouette expérience pour moi.

STV.

"Allez, franchement, tu peux nous le dire non ?
- Quoi ?
- Annoncer son départ, sérieusement, c'est pas un peu jouissif ?
- Honnêtement ? Si, carrément."

Posté par STV_ à 10:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]


Commentaires sur Etape 2 : il me faut l'annoncer

  • Quand tu seras parti j'irai fleurir régulièrement la tombe de Sven, je me poserai sur la neige, juste à côté, et je me souviendrai des bons moments passés avec lui. Meeerde, sauf qu'il est mort dans le futur ! bah, ça m'fera des économies de bouquets
    Le futur est mort, vive le présent.
    Euh, par contre si à partir de maintenant, tu jouis en permanence, fais-gaffe à ne pas en foutre partout

    Posté par schizozote, 14 décembre 2007 à 12:53 | | Répondre
  • wouhahaaaaaahhh!!!! mais bien sûr que c'est ça la vraie vie!!!!!!!!!

    Posté par melle Bille, 14 décembre 2007 à 14:06 | | Répondre
  • Revue de post

    Schizozote : Sven me dit de te dire que, premièrement, il n'est pas mort ; secondement, il t'emmerde. Il a même ajouté "sale corbeau de malheur", mais je suis pas certain qu'il parlait bien de toi.

    Mlle Bille : ouais, c'est pas de la fausse vie, en plastique made in china. De l'authentique, ma ptite dame.

    Posté par STV., 14 décembre 2007 à 15:11 | | Répondre
  • Oui mais à la limite on s'en fout de la vraie vie sur internet hein !
    C'est dans la vie que c'est important la vraie vie.
    Mais comme on s'est jamais vu et que tu vas continuer à écrire un peu, ben en fait c'est pas trop grave. En vérité je te le dis t'as beau partir en voyage, paf, t'es toujours au même endroit : http://versailleurs.canalblog.com.

    Posté par monsieurmonsieur, 14 décembre 2007 à 18:32 | | Répondre
  • Donc, rien ne change. Enfin, pour nous, je veux dire...les lecteurs...
    On peut lire pareil.
    Donc très bon voyage, et pensez à la crême solaire.
    Il parait que là-bas, le soleil est méchant.

    Posté par berthoise, 14 décembre 2007 à 19:07 | | Répondre
  • Si on ne manque aucun événement ça vaut moins la peine de partir. Car lorsqu'on revient, le plaisir c'est aussi de découvrir ce qui s'est passé en notre absence.

    Posté par Ce Bref Réveil, 14 décembre 2007 à 19:09 | | Répondre
  • Tu pars aux antipodes alors. Je ne sais pas si on s'habitue très vite à avoir la tête en bas. Tu nous diras hein !

    Posté par Martin-Lothar, 14 décembre 2007 à 22:01 | | Répondre
  • Revue de post

    Monsieur et Berthoise : pour vous lecteurs du net, pas grand chose ne change, à part le contenu. La différence, c'est que vont débarquer ici bientôt des amis et de la famille. Faudra être poli avec ma mère, hein.

    Ce bref réveil : et Dieu sait qu'il s'en passe des choses, en un an. Merci d'avoir soulevé ce point.

    Martin : je crois surtout que je vais arrêter de faire la vaisselle. Voir l'eau se vider en tournant dans l'autre sens, je ne m'y ferais jamais...

    Posté par STV., 15 décembre 2007 à 11:00 | | Répondre
  • Bon, je te rassure de suite : En bas comme en haut, l'eau va dans le même sens ! A+ (Tiens, je vais faire une note en ce sens, d'ailleurs...)

    Posté par Martin-Lothar, 15 décembre 2007 à 22:36 | | Répondre
Nouveau commentaire