22 décembre 2007

Etape 6 : il me faut un avion

(Y a-t-il un pilote dans le navion ?)

J’aime bien l’avion.

Disons que j’ai une chance immense : j’ai du mal à m’y ennuyer. Non seulement je suis capable de rester à lire, immobile, des heures durant, mais je suis tout aussi capable de rester de longs moments à écouter de la musique, les yeux fermés. Mieux : j’ai un esprit si léger que je peux tout à fait rester des heures à ne rien faire, le regard dans le vide, mon imaginaire prenant le relais et m’entraînant dans des circonvolutions telles que si tu me parles, je ne t’entends pas.

Une chance, quand tu sais que je vais devoir me taper X heures de vol entre Londres et Auckland (où X est un nombre à deux chiffres : ne me demande pas combien exactement, avec l’histoire du décalage horaire, j’ai pas réussi à calculer).

Nice – Londres, Londres – Auckland, Auckland – Christchurch.

Bien organisé : premièrement, j’enregistre mes bagages à Nice et je les récupère directement à Christchurch (ça, c’est cool) ; secondement, y’a très peu d’attente aux escales, que ce soit à Londres ou Auckland (ça, c’est cool aussi). Par contre, je te préviens : si tu veux venir me voir, ça me fera plaisir, mais faudra que tu économises un peu. J’ai réussi à m’en sortir avec seulement trois chiffres, mais j’ai eu de la chance. Et ce n’est que l’aller. If you know what I mean…

STV.

« Mesdames et messieurs, bienvenue à bord, je suis votre capitaine…
- Ladies and gentlemen, welcome on board, your captain speaking… »

Posté par STV_ à 10:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur Etape 6 : il me faut un avion

  • Moi aussi je suis comme ça, je peux passer des heures à rien faire sans m'ennuyer.
    C'est parce que tous les deux on est très intelligents.

    Posté par Zetron, 22 décembre 2007 à 11:35 | | Répondre
  • L'avion l'avion l'avion ça fait lever les yeux
    La femme la femme la femme ça fait lever

    Posté par Monsieurmonsieur, 22 décembre 2007 à 14:27 | | Répondre
  • Avec deux transferts incluant un à Heathrow les chances de retrouver ses bagages à destination sont quasi-nulles. Mais vu que c'est toi, ils y seront!

    Si tu tolères l'avion pendant plusieurs heures, j'en déduis que tu es soit en première classe, soit cul-de-jatte.

    Posté par Ce Brev Réveil, 22 décembre 2007 à 20:27 | | Répondre
  • Depuis que j'ai appris comment vole (ou ne vole plus) un avion - et je sais les piloter ces trucs-là - je n'ai jamais plus mis un pied dedans et je regarde désormais mon fer à repasser d'un autre oeil.. Et cette odeur de moisi à sniffer pendant des heures.
    Bon sinon, bon voyage quand même hein !

    Posté par Martin-Lothar, 22 décembre 2007 à 22:31 | | Répondre
  • Dis "avion".
    "avion"
    "hé hé, pouet pouet!"

    (Ah ben non, ça marche pas.)

    Posté par schizozote, 23 décembre 2007 à 16:42 | | Répondre
  • la Suisse, c'est quand même moins loin

    Posté par melle Bille, 23 décembre 2007 à 17:43 | | Répondre
  • Revue de post

    Zetron : ou un peu simplets. Au choix.

    Monsieur : la patte ? Ah non, ça rime pas.

    Ce bref réveil : j'ai juste dit que je ne m'ennuie pas. Mes jambes, en revanche, sont bien plus impatientes d'arriver...

    Martin : merci les copains, vous êtes tous supers sympas...

    Schizozote : tout ça pour me toucher la poitrine, c'est minable. Mi-na-ble. Mais j'aime bien.

    Mlle Bille : mais j'y vais aussi en avion (quand j'y vais).

    Posté par STV., 23 décembre 2007 à 20:07 | | Répondre
Nouveau commentaire