14 mars 2008

#16 Lac Tekapo

(C'est pas aussi fendard que le lac Titicaca, mais avoue que le nom est rigolo, non ?)

(Lakefront backpacker, Lac Tekapo, Vendredi 14 Mars 2008, 21h15. Etat : je serais pas contre un peu de calme, mais on n'est 25 dans la salle commune ce soir, alors...)

Il a fallu pile une heure pour que Henrika (l'allemande qui conduit la voiture, oui, j'ai poste deux notes d'un coup, bah t'as qu'a lire dans l'ordre et pis c'est tout) m'emmene de Geraldine au Lac Tekapo. La ville ne merite pas vraiment ce titre. Moi ca me fait penser a une station de sport d'hivers. Sauf qu'on est en ete et que c'est au bord d'un lac.

Des le premier apres-midi je suis aller randonner avec Henrika. C'etait magnifique. De sacrees visions immortalisees en pixels que je ne peux toujours pas vous faire partager (enfin, a l'heure ou je recopie ces mots, si, va voir dans l'album, mais vu que je me suis fait chier a rediger la description qui suit pour MonsieurMonsieur, tu vas me faire le plaisir de lire jusqu'au bout. Non mais).

***

Imagine que tu es au bord d'un lac. Au loin, tu distingues des montagnes qui semblent floues a cause de la distance. Ou du soleil. Autours de toi, il y a de l'herbe seche de couleur fauve, et pres de l'eau une rangee d'arbres qui s'etend sur des kilometres. Ils sont de couleur vive, eux. Vert et jaune. Vert et jaune vifs, donc. Si vif que si on eteignait la lumiere soudainement, tu les verrais encore. Ils ne sont pas dissemines sur la colline, oh non : juste au bord de l'eau. C'est incongru. Ce sont des sentinelles, au garde a vous, sur tout le pourtour du lac. Les gardiens sylvestres de l'or bleu. Oui, parce que je t'ai pas encore dit, mais le lac est bleu. Non, pas comme ca : plus bleu. Non, encore un peu plus. Nan, pas simplement bleu comme l'eau d'un lac. Bleu comme... bleu comme si un gamin venait de colorier toute l'eau du lac avec un feutre d'ecolier. Sans deborder. Voila, tu y es presque.
Ajoute maintenant un cygne noir flottant sur l'onde. Oh, et puis pendant que tu y es, imagine aussi les deux canards qui etaient caches sous les herbes hautes de la berge et que tu as effraye. Ils s'eloignent en caquetant pendant que tu t'emerveilles de la clarte de l'eau. Tu vois ce gros rocher a moitie immerge ? Tu pourrais y rester assis des heures a contempler le contraste des arbres vert et jaune (vif) sur le lac (bleu).
Et c'est ce que tu fais.

D'ailleurs, si tu veux avoir le temps de faire des courses pour mager ce soir au backpacker, tu ferais mieux de te bouger le cul : le supermarche va pas attendre que tu ais fini de faire le con avec tes canards...

STV.

"Passer de la journee, seul au milieu de nulle part, au backpacker bonde, ca doit faire un choc...
- Tu m'etonnes..."

Posté par STV_ à 09:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur #16 Lac Tekapo

  • Colorier un lac "sans déborder" c'est quand même mieux c'est sûr.
    Eteindre la lumière pour voir encore les arbres, c'est joli.
    "Bon, la c'est juste moi qui pose avec un palmier..."
    mais non ce n'est pas un palmier c'est un Dicksonia, une plante extraordinaire, une fougère arborescente.

    Posté par Nathalie, 16 mars 2008 à 17:01 | | Répondre
Nouveau commentaire